AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-KI-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Extrait du livre "la force de la douceur"

LES VÊTEMENTS Pour toute activité, l'humain crée une tenue vestimentaire adaptée à celle-ci. L'ÂÏ-DÔI reçoit ainsi la sienne. Le pratiquant est pieds nus pour être directement en contact avec le sol et nous avons vu quelle importance ont nos pieds. Le pantalon est entièrement en coton pour qu'il ne provoque aucune irritation et soit agréable à porter. Il est taillé de sorte que les mouvements multiples ne soient en rien gênés par du tissu. La partie des genoux du pantalon est doublée, car l'usure est fréquente, vu qu'aussi bien en Véki Yoga qu'en dynamique relationnelle, les genoux se plient beaucoup et touchent le sol. La taille maintenue par un élastique est doublée d'un cordon plat, du type survêtement, se nouant à la hauteur du nombril. Le pantalon est ainsi maintenu au-dessus des hanches sans glisser et sans gêner la respiration. La veste est de type croisé à la japonaise. Les pans se nouent à la hauteur du bassin et celui qui se rabat en premier porte une poche pour y placer un mouchoir ou une petite serviette éponge. Celle-ci servira à s'essuyer le visage, les mains ou les poignets en cas de transpiration. Les contacts sont ainsi meilleurs et plus agréables. La longueur de la veste descend au niveau de l'entrejam¬be. Le col dont nous avons déjà parlé a une bonne tenue, souvent il est de double ou de triple épaisseur, suivant la texture du coton employé. À hauteur de la poitrine, les revers du col sont solidarisés par des liens pour deux raisons : garder la position du col pour se rappeler de Cyra¬no..., et pour ne pas être débraillé aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Les manches sont de type 3/4 pour libérer les avant-bras qui sont souvent en contact avec les mains du ou des partenaires. Suite.
Questions à D. LAZENNEC :

Je souhaite essayer. Dans quelle tenue dois-je venir ?

" Si vous possédez, ou si vous pouvez procurer, un vêtement utilisé dans les "arts martiaux", c'est pratique ; à défaut un survêtement suffira pour la première expérience.

Une rigoureuse hygiène est demandée, au minimum les pieds et les mains doivent être lavés avant votre séance.

Aucun bijou ne sera porté.

Cette discipline est dédiée aux personnes souhaitant construire la paix en eux, avec et pour les autres. Nous sommes ici dans le sens profond du terme BUDÔ, chemin pour déposer les armes."

 

 

Ça vient d'où ?

Quelles différences entre l'AÏKIDO et l'ÂÏ-DÔI ?

Comment "peut-on se permettre" de modifier l'AÏKIDO, de quel droit, avec quelle légitimité ?

Y a t'il des grades à l'ÂÏ-DÔI ?

Je souhaite essayer. Dans quelle tenue dois je venir ?