AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-KI-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Extrait du livre "la force de la douceur"

MOELLE ÉPINIÈRE ET COLONNE
Centre nerveux prolongeant le cerveau, la moelle épinière fait l'objet d'une recherche de sensations permanente pour l'Aï doïste. Relais entre les celules nerveuses, réceptrices et émettrices d'informations, dont certaines sont imagées par notre cerveau pour nous renseigner sur nous et notre environnement, la moelle épinière est le nerf de l'évolution vers la paix. Que ce soit au cours de la G.R.M. ou de la dynamique relationnelle, elle est étirée, vrillée, enroulée ou déroulée consciemment. Et avec elle, c'est donc toute sa structure, le rachis et toutes les chaînes musculaires qui relient le bassin au sommet de la tête qui sont activés. On peut même percevoir les répercussions du bout des orteils au sommet de la tête.
Au cours des mouvements, la dynamique qui part du centre file vers la terre qui renvoie une onde dans les jambes et dans tout le tronc, à la manière d'un cyclone. Elle se propage dans la colonne vertébrale et, par les bras, envahit le partenaire dans son ensemble.Suite.

Questions à D. LAZENNEC :

Ça vient d'où ?

" Je ne vais pas vous répondre par une formule issue du ZEN...

Mais plutôt que d'évoquer un lieu géographique, après plusieurs décennies d'expérimentations, d'épreuves et d'études, cette discipline vient du corps et de l'expérience mystique, simplement et naturellement. "

 

Ça vient d'où ?

Quelles différences entre l'AÏKIDO et l'AÏ-DÔI ?

Comment "peut-on se permettre" de modifier l'AÏKIDO, de quel droit, avec quelle légitimité ?

Y a t'il des grades à l'AÏ-DÔI ?

Je souhaite essayer. Dans quelle tenue dois je venir ?