AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Extrait du livre "la force de la douceur"

En dynamique commune, les sabres et les bâtons sont réservés aux hommes. Ces outils développent un esprit masculin, mais travaillés avec l'esprit de l'ÂÏ-DÔI. Ce qui nous intéresse avec ces instruments, c'est de dépasser la peur, de pressentir l'instant de la décision et agir dans le temps, d'une part. D'autre part, les bases du budô sont étudiées (la distance, la vigi¬lance et une forte présence). On s'aperçoit qu'au-delà de la technique, c'est la présence qui fait la différence. Ici, nous ne nous occupons que de rester en relation directe avec le centre du partenaire et lorsque, ouverts et sans garde, nous relâchons l'émission de vibrations masculines, et qu'il « entre », nous changeons instantanément de place, donc de plan, tout en le laissant passer, l'absorbant dans un espace vide et créant une nouvelle dynamique de relations, ailleurs mais jamais loin de la première posi¬tion.Suite.

D. Lazennec

Association C.P.L.

Vous souhaitez nous contacter pour des cours se déroulant au


College Pierre Bourdieu
Avenue Pierre Angot
64150 Mourenx

Enseignant :

Antoine Laborde dirige la séance du lundi de 18h30 à 20h.

 


Agrandir le plan


Aidoi à Mont de marsan


contact

 

**************************************************************************

Pour participer aux séances, merci de vous équiper des matériels suivants :

  • - pantalon et veste blanche (type karaté) avec un col haut et des manches raccourcies ainsi qu'une poche intérieure pour loger un tissu que vous pourrez utiliser pour absorber votre sueur.
    • Vous pouvez vous procurer la veste et le pantalon en nous contactant.
  • - une paire de claquettes.
    • La paire de claquettes peut être achetée dans un magasin de sport.
  • - un pantalon large ou hakama pour les personnes qui en portent une.
  • - un bâton en bois. Ce bâton est issu de celui utilisé par les moines zen.
    • Le bâton sera à commander auprès de Antoine.

**************************************************************************