AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Témoignages

José Santos Nalda Albiac,

professeur d'Aïkidô en Espagne, écrivain, dessinateur : "Daniel est un homme qui n'aime guère marcher sur les sentiers battus. Son attention et son observation vitales l'amènent à observer objectivement tout ce qu'il vit au quotidien et à exprimer son avis, ou à proposer de nouvelles façons d'agir là où il le croit nécessaire et bénéfique..... Suite.
Monseigneur Gall,

prêtre orthodoxe : " Le préfacier en principe présente le livre. Mon ami Montagne de Paix m'en voudra-t-il si je déroge un peu pour dialoguer avec lui ? En 1989, quand, à la suite d'une réunion, nous t'avons invité à passer quelques heures en notre maison périgourdine et que vous nous avez fait, à ma demande, une démonstration d'Aïkidô dans la grande cuisine (sans tatami), je suis demeuré quelques instants rêveur : j'avais l'impression d'avoir quitté la planète... Suite.
Docteur Paul Chauchard, neuro biologiste et neuro pédagogue, Président honoraire de la Sorbonne :

" Nous vivons dans un monde dénaturé et dénaturant, d'insatisfactions et d'incohérences. Il est source de violences physiques ou psychiques et entraîne un état pathologique de déséquilibres pour l'agresseur comme pour l'agressé. S'il faut lutter contre des raisons sociales de la violence, c'est qu'elle est inaceptable car déshumanisante, comme le montre la connaissance des mécanismes de l'agressivité. Suite.

Bannière FIPAM

Présentation :

Voilà quelques points spécifiques à L'Aï-Dôi :

  • Le souffle, issu de technique du Zen Vékidjo, devient axe vertical, permet l'enracinement, le lien entre terre et ciel puis l'expiration devient moteur pour les déplacements autour de cet axe vertical. C'est "marcher avec son hara" (partie sous-ombilicale)".
  • Les déplacements, autour de l'axe vertical, sont circulaires la plupart du temps. Ils sont issus de la manière que Maître Kobayashi Hirokazu marchait, notamment avant les séances d'Aïkidô : d'abord diriger son bassin, son fémur, et ses yeux puis poser la base des orteils sur le sol, puis l'ensemble du pied, des orteils au talon ; ensuite l'autre pied. Marcher ainsi sur une circonférence de cercle au sol ou sur celle d'un huit afin de maîtriser le contact avec la Terre, la stabilité, la mobilité et l'adaptabilité aux circonstances rencontrées. C'est "penser avec ses pieds".
  • Le corps fonctionne par "hémicorps" (tout le côté gauche, de l'extrémité du gros orteil à la tête, sera moteur tandis que le côté droit directionnel ou réciproquement). Cela comme lors de la marche lente du Zen Vekidjo.
  • Issu du Bouddhisme Zen Vékidjo, l'attention est portée sur les productions mentales et émotionnelles afin de les "laisser passer" pour qu'elle ne s'incarnent pas. Cela permet de produire des actes dépouillés des "montées égotiques", tels que peur, domination, agressivité, fuite, besoin inconscient de blesser, etc.
  • Les mouvements sont entièrement spiralés, tant dans la verticalité (des pieds à la tête) que dans l'horizontalité (des épaules au bout des doigts), supprimant toute dualité, et avec l'attention, toute "montée égotique".
  • Les gestes sont codifiés pour ne jamais éveiller de menace entre les partenaires. Ils n'engendrent donc pas de violence qui sont des graines de souffrances, de dysharmonie et de guerres futures.
  • Les armes ont fait place à des "outils d'évolution" : le bâton d'éducation des moines Zen, kyosaku, à la place du bokken, du jo et deux éventails exclusivement utilisés par les femmes.
  • Pas de dominant(e) et de dominé(e) : les partenaires échangent et s'entraident pour "nettoyer" les mémoires incarnées qui ferment l'être aux perceptions, sensations, concepts mentaux et à leur évolution.
  • Les actes deviennent petit à petit conformes aux mots prononcés.
  • Etc.

L'Aï-Dôi (consentement à l'union, à l'harmonie) est ainsi L'Aïkido d'un Maître Zen.

Voici quelques aspects visuels de l'Aï-Dôi, ces fims sont volontairement au ralenti afin de pouvoir discerner avec précision la gestion corporelle, les actes des partenaires et les expressions.

A vitesse réelle, plusieurs de ces points essentiels ne pourraient être perçus.

Les films sont courts, quelques exemples de situation ont été choisis pour illustrer. Ils sont forcément limitants.

Les films datent des années 93/94. L'Aï-Dôi est en perpétuelle évolution, comme il est naturel.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Agrandir la vidéo

Si vous voulez percevoir ce qui caractérise cette discipline, observez bien chaque partie des corps en action, des pieds à la tête au bout des doigts ; ne vous arrêtez pas sur des ressemblances, observez s'il vous plaît.

  • le développement de l'attention,
  • le développement de la conscience du corps, des sens et de la psychomotricité,
  • les exercices issus de l'Aïki-Taïso et du Hatha-Yoga,
  • le développement du respect, la dynamique relationnelle,
  • le maniement d'outils issu de l'Aïki-Kendo et l'Aïki-Jodo,
  • une quinzaine de films concernant la transmission de l'Aï-Dôi.

L'Aï-Dôi est une proposition pour celles et ceux qui "sentent" dans cette discipline une résonnance avec leur désir d'évoluer et de participer humblement à l'édification d'une humanité plus "humaniste", au sein de laquelle chacun(e) a sa place et contribue à la qualité de vivre : c'est un autre esprit en action pour le XXIe siècle.

L'Aï-Dôi est un art pacifiant.

Le fondateur et le transmetteur de cette discipline anime l'Université ETRE Occident - Orient contenant le Centre Zen Pyrénéen (Coeur de Bambou), transmet le Bouddhisme Zen Vékidjo et le Véki Yoga. Ses enseignements et propositions d'expérimentations sont regroupés dans trois disciplines complémentaires formant une unité (Aï-Dôi, Véki Yoga et Bouddhisme Zen Vékidjo) appelée "Esto Voyo" (Voie de l'Être).

L'Université ETRE Occident - Orient abrite un dojô réservé à l'Aï-Dôi : Dôjô Kobayashi Hirokazu Shihan no Takara. Les étudiants peuvent y séjourner et étudier comme c'était le cas au Japon dans le passé.

Il a fondé le Fonds de dotation Être Occident-Orient.

Avec les personnes avec lesquelles il chemine, il travaille actuellement au projet de réalisation d'une future structure pour l'Université ETRE Occident - Orient.

Il est membre du collège des experts du Fond International pour la Préservation des Arts Martiaux (FIPAM) et en organise les colloques.

Bonne visite.

* BU DÔ, du japonais BU : arrêter la lance, déposer les armes ; DÔ : chemin pour... Traduit en Occident par "arts martiaux". Y aurait-il eu une incompréhension à lire ces deux citations :

Maître Funakoshi Gishin, fondateur du Karate Dô :"L'essence du Kara-te est d'être non-violent".

Maître Ueshiba Morihei, fondateur de l'Aïkidô : "L'Aïkidô est un chemin pour la paix" ?

Un échange à propos du sens du concept BuDô : cliquez ici.