AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Extrait du livre "la force de la douceur"

L'ÉTIQUETTE OU LE COMPORTEMENT
Toute démarche demande des repères. Ceux-ci sont comme des mots pour l'esprit. Ils ne doivent pas être pris à la lettre. Ils sont repères, référents, forme mais pas fond. En toute chose, il est essentiel de réaliser le fond. La forme n'est pas primordiale. Elle est un support, un moyen, mais pas un but. Chaque repère est donc vécu pour en réaliser le fond au travers tout notre être "biologico-psychologique".
Chaque forme en Aï-Dôi a été sélectionnée, travaillée et mise au point pour son action pour l'évolution du pratiquant. Elles ne sont donc pas nombreuses mais aucune n'est inutile. Chacune représente une expérience, un recentrage et une information sur notre état psychophysique. Les attitudes justes éveillent la conscience biologique et préparent l'étudiant à réaliser au mieux son entraînement.
Aucune référence culturelle n'existe. L'Aï-Dôi est laïc et se présente comme une expérience humaine directe, sans aucun intercesseur ou maître déifié. Seulement un Ancien transmet et aide, au service du Chercheur. Pas de construction egotique et de pouvoir. Le pratiquant est face à son humanité en évolution et face à l'univers en même temps que fruit de celui-ci. C'est de ce dernier point dont il prendra conscience petit à petit. Naturellement, il construira sa place au sein de ce cosmos, grâce à l'éveil de sa conscience égotique et à l'application de toutes les techniques proposées dans cette discipline. Ce chemin d'évolution qu'est l'Aï-Dôi est suivi par des êtres qui désirent être responsables et acteurs de cette évolution. Suite.

D. Lazennec

COURS :


EN FRANCE

A Saint Palais 64 :
contact : association calme et dynamisme

->Marie Savary (hakama), assistants : Aymard Bourgy et Charlotte Lucas

Landes 40:
contact : association C.P.L.

->Antoine Laborde (hakama), assistante : Cécile Luce (hakama)


Haute-Garonne 31 :
contact : association C.P.M.P.

->Djamel Boudrissa (hakama), assistante Marie Boudrissa (hakama assistante)

Gers 32 :
contact : association C.P.G.

->Antoine Laborde (hakama), assistantes : Marie-Pierre Bailleul et Véronique Mariotti.

 


EN REPUBLIQUE TCHECQUE :

Bohême :

->David Deverat (hakama), assistants : Jaroslav Zamastil (hakama), Martin Kunkela (hakama), Martin Zamastil (hakama).


Aucune autre personne n'est autorisée à enseigner l'Aï-Dôi que celles listées ci-dessus. Les enseignants s'engagent à transmettre ce qui leur a été autorisé, représentant la limite de leurs compétences, sans cesse en évolution. Ceci est essentiel pour la loyauté envers les pratiquants qui leur font confiance. Un manquement de leur part leur ôterait l'autorisation d'enseigner (libres à eux de continuer d'enseigner sous un autre nom de discipline). Ils s'engagent à pousuivre leur formation auprès du fondateur qui les accompagne régulièrement dans leurs centres respectifs.

***************************************************************

Pour participer aux séances, merci de vous équiper des matériels suivants :

  • - pantalon et veste blanche (type karaté) avec un col haut et des manches raccourcies ainsi qu'une poche intérieure pour loger un tissu que vous pourrez utiliser pour absorber votre sueur.
    • Vous pouvez vous procurer la veste et le pantalon en nous contactant.
  • - une paire de claquettes.
    • La paire de claquettes peut être achetée dans un magasin de sport.
  • - un pantalon large ou hakama pour les personnes qui en portent une.
  • - un bâton en bois. Ce bâton est issu de celui utilisé par les moines zen.
    • Le bâton sera à commander auprès de Antoine.

***************************************************************

Daniel Lazennec répond aux questions qui lui sont posées ici.