AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Kobayashi Shihan

Maître Kobayashi Hirokazu est né en 1928. Il débuta l'étude de l'Aïkidô dans les années 50 à Osaka et fut un élève du fondateur de l'Aïkidô, Maître Morihei UESHIBA avec lequel il a travaillé pendant une vingtaine d'années. Il est décédé le samedi 29 aout 1998 à Osaka. Kobayashi Hirokazu Shihan conserva les pratiques prélable du Daoyin et de l'Aïki-Taïso. Le Daoyin est un procédé d'entretien du corps, fondé sur l'énergique chinoise, certains de ces exercices reposent sur le travail des méridiens (poumon, gros intestin, intestin grêle, rate, coeur, foie, ...). L'Aïki-Taïso est composé de mouvements prélables à la pratique de l'Aïkidô, préparant les pratiquants à rééquilibrer leurs organes, assouplir leurs articulations, nettoyer leurs chaînes musculaires, calmer leur esprit, les recentrer, etc. Kobayashi Hirokazu Shihan se démarqua également par l'enseignement du "meguri" (prononcer "mégouli", qui consiste en de subtiles mouvements du poignet mêlant la souplesse et la vitesse). A partir de techniques d'Ô Senseï au sabre et au baton (otto naï : pas de bruit, shita minaï : ne pas regarder par terre, manaka dake : toujours au centre), il proposa ses propres techniques dans l'art de l'Aïki-Kendô, de l'Aïki-Jodô. Son art du déplacement était aussi unique, sa façon de marcher étonnante et originale dans le milieu des Bû Dô. La rigueur de ses formes, de ses déplacements et de ses positionnements étaient remarquables. Le rôle des partenaires était à l'image de la dynamique "Terre et Lune" et l'un devenait l'autre dans l'instant : c'est une grande particularité dans le "monde Aïkidô". Ses gestes étaient non agressifs, tout comme ses expressions (visages, mains), le tout dans des positions de "noblesse" faisant de lui un Shihan tout à fait original et innovant. Son enseignement alliait pédagogie subtile à une pédagogie technique (coeur, ego, conscience). C'est pour honorer sa mémoire et remercier de sa transmission que les centres de transmission de l'ÂÏ-DÔI s'appelent "Aïkidô no Kobayashi Shihan no takara". C'est une histoire d'un moment fort entre Kobayashi Hirokazu Shihan et Daniel Lazennec, sur un bateau au Japon en 1989. Kobayashi Hirokazu Shihan laisse derrière lui de magnifiques souvenirs pour les personnes qui ont eu la chance de suivre son enseignement, ce Trésor...

Quelques photos de Kobayashi Hirokazu Shihan :

 

Kobayashi shihan

Kobayashi à bruxelle avec Daniel Lazennec
Démonstration de Kobayashi Shian Technique de Kobayashi Shian
Démonstration de Kobayashi Senseï
Kobayashi avec un boken Kobayashi - méguri
André Cognard avec Hirokazu Kobayashi Explication de Kobayashi Senseï
Technique de Kobayashi Senseï Présentation de Kobayashi Senseï
Vidéo