AÏ-KI-DÔ d'un Maître Zen : AÏ-DÔI
Au coeur des relations. Au-delà de la martialité. Évoluer en Humanité.

Témoignages

Docteur Paul Chauchard, neuro biologiste et neuro pédagogue, Président honoraire de la Sorbonne :

" Nous vivons dans un monde dénaturé et dénaturant, d'insatisfactions et d'incohérences. Il est source de violences physiques ou psychiques et entraîne un état pathologique de déséquilibres pour l'agresseur comme pour l'agressé. S'il faut lutter contre des raisons sociales de la violence, c'est qu'elle est inaceptable car déshumanisante, comme le montre la connaissance des mécanismes de l'agressivité. Suite.
Giampietro Savagnago, 8e Dan, élève de Maître Kobayashi Shihan :

"Bellissima Armonia l’Aikido fatto bene è meraviglioso complimenti » (Belle harmonie, Aikido bien fait et merveilleux compliments).

Bannière FIPAM

Bonjour et bienvenue !

L'Aï-Dôi* est une discipline dédiée à ceux qui souhaitent construire la paix en eux, pour et avec les autres. Art pacifiant, il propose simplement un autre chemin issu de BuDô*, particulièrement de l'Aïkidô de l'Aïkikaï d'Osaka lorsque Kobayashi Hirokazu Senseï le dirigeait, et du ZenDô.

Chaque rôle offre des expérimentations et aucun rôle ne prévaut sur un autre, puisque le non-ego en action est un des objectifs à incarner.

Les conséquences du comportement, de la façon de penser et d'être germent directement au travers du corps, via l'attention.

C'est une discipline dont un des objectifs est la transformation concrète et naturelle de l'être, une discipline où l'on sort du domaine égotique, horizontal, pour passer à la dimension verticale de l'être, elle est réellement une discipline de spiritualité par le comportement.

Hors du "champ martial ou sport de combat", elle incarne l'enseignement traditionnel, historique, des Budô* transmis depuis Boddidharma ; un enseignement d'évolution radicale chez le ou la pratiquant(e).

Sur la page Présentation des explications détaillées vous sont fournies.

Bonne visite.

*Aï : Harmonie, Amour, Unité ; Dôi : consentir à. Par extension : consentir à la complémentarité des différences, à l'unité.

lire la suite